• Je pleure Yann, 16 ans, et Mickael, 35 ans, et salue l'honneur qu'ils incarnent à jamais
  • Mise à jour 03/12/2012 18:59:20

Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Je pleure Yann, 16 ans, et Mickael, 35 ans, et salue l'honneur qu'ils incarnent à jamais

Je pleure Yann, 16 ans, et Michael, 35 ans, et salue l'honneur qu'ils incarnent à jamais

C'est avec une très vive émotion que j'ai appris hier soir le décès en intervention, du sergent Michael Baghioni, 35 ans, sapeur-pompier professionnel et de Yann Siméoni, 16 ans, sapeur pompier volontaire, du centre d'incendie et de secours principal de Digne-les-bains.

Alors qu'ils combattaient un feu dans une maison individuelle, sur la route des Thermes, ils se sont retrouvés emporté par un embrasement gènèralisé éclair. Rapidement secouru par leurs camarades, ils devaient cependant, malgré les tentatives de réanimation, succomber.

A leurs parents, ainsi qu'à l'ensemble du corps des sapeurs-pompiers des Alpes-de-haute-Provence.
Je tiens à témoigner de mon entier soutien et je sais l'hommage et la reconnaissance de toute la Nation.

Après Entrevennes le 10 juillet 2010, Annot le 30 juin 2011, où nous avions déjà souffert à chaque fois de la perte d'un homme, ce sont deux sapeur-pompiers qui succombent en service commandé. 

Ce drame rappelle avec cruauté l'exigence et les risques liés à la mission des sapeurs-pompiers.

Je m'incline pour dire merci, pour dire l'hommage de la République, face au courage de leurs engagements. Au delà de ces mots, je veux saluer le service de l'intérêt général, dans un monde trouble, en perte de repères pour la jeunesse, je sais la force de l'exemple. 

Parce qu'il sont tragiques ces décès portent en eux la flamme de l'espérance, celle du sens de l'honneur, du service public et du dévouement.


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

25/11/2012 13:51:46

SP 04
Peut-être reconnaître le métier dangereux à cette passion/profession... Car mettre une fois les personnes décédés 6 médailles sur un coussin c'est bien mais malheureusement cela ne fait pas pour autant revenir la personne... Sachant qu'à Oraison en 2010 il n'avait pas eu droit à tous ça... Voilà !

05/11/2012 16:42:21

G Jégo
L'épouse qui à perdu son mari, aux enfants peut être, ainsi que les parents qui ont perdu leur gamin de 16 ans c'est attroce.

05/11/2012 11:26:06

raynal
helas on voit bien les dangers que cotoient les pompiers et aussi bien les volontaires que les professionnels on leur doit notre reconnaissance aussi bien les particuliers que les autorités

05/11/2012 11:06:48

jacky billy
Je présente à leurs familles et à leurs proches mes plus sincères condoléances et je m'associe à leurs douleurs.

06/11/2012 19:02:39

Meyran Aleth
Que dire si non que nous avons une pensée toute particulières pour les proches.
Cependant il faudra se souvenir de ce risque et si il n'y a pas de vie humaine en jeux il est préférable d'agire par l'extérieur avant d'entrer. Mais surtout il faut faire de la prévention au près des utilisateurs de chauffages souvent mal règlés.

Haut de page | Mentions légales | Plan du site