Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Assouplissement de la carte scolaire

L'assouplissement de la carte scolaire risque de créer des "ghettos scolaires", selon la Cour des comptes

L'assouplissement de la carte scolaire devait libérer les familles. Dans les faits, elle nuit à la mixité sociale et fragilise nos valeurs républicaines. La politique d'assouplissement de la carte scolaire risque de créer des "ghettos scolaires", selon une enquête de la Cour des comptes sur "les dispositifs de la politique de la ville et de l'Education nationale dans les quartiers sensibles", dont l'AFP a fait état la semaine dernière.

C’est la première confirmation, par les chiffres, d'un effet pervers redouté et dénoncé par beaucoup… Même si nous étions quelques peu gênés pour dénoncer cela car notre candidate à la présidentielle en avait défendu l’idée, même si c’était pour affirmer le principe d’égalité républicaine devant le droit à l’école que l’on savait déjà quelque peu attaqué…

En 2008, sur les 254 collèges "ambition réussite", 186 établissements ont perdu des élèves, "ce qui s'est traduit par une plus grande concentration dans ces collèges des facteurs d'inégalités contre lesquels doit lutter la politique d'éducation prioritaire", peut-on lire dans cette enquête, réalisée à la demande de la commission des Finances du Sénat. Depuis la politique d'assouplissement de la carte scolaire engagée en 2007, il s'agit des premières statistiques à caractère officiel à ce sujet.

Le réseau "ambition réussite", créé après les émeutes de 2005, regroupe les établissements les plus en difficulté du système d'éducation prioritaire. "Compte tenu d'une augmentation des demandes de dérogation de 29% en 2008, les effectifs des collèges ont évolué de façon fortement différenciée selon les établissements : certains ont pu enregistrer des pertes d'effectifs pouvant aller jusqu'à 10%, alors que d'autres connaissaient des progressions allant jusqu'à 23%", écrit encore la Cour des comptes.

Dans un même "bassin de formation", il est indispensable qu’il y ait une plus grande "coordination" entre les établissements scolaires, afin de "lutter contre l'existence ou la constitution de « ghettos scolaires », en corrigeant les effets éventuellement négatifs des modalités de sectorisation scolaire.

A défaut, en effet, les effets de la concurrence aboutiraient à un écart excessif entre les établissements, ce qui constitue une des caractéristiques du système éducatif français les plus défavorables à sa performance.
Au ministère de l'Education nationale, on précise que le ministre Luc Chatel attend d'ici fin 2009 une étude "plus détaillée" de ses services…

Mais Luc Chatel s’intéresse-t-il à l’éducation nationale ?


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site