Presse, médias

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Communiqué de presse - Certains se préoccupent de leur avenir, nous construisons l'avenir de notre région

Communiqué de presse - Certains se préoccupent de leur avenir, nous construisons l'avenir de notre région

Avec le projet de réorganisation des Académies d'Aix-Marseille et de Nice, une nouvelle dynamique se met en place, au service des élèves et de leurs familles. À des fins purement électoralistes, Christian Estrosi se découvre la fibre universitaire, lui qui ne se préoccupait guère du Recteur de Nice lorsqu'il lui a retiré le logement de fonction mis à disposition par la Ville.

La réalité doit être rétablie : deux scénarii se dessinent. Soit une coopération renforcée, dans laquelle les académies de Nice et d'Aix-Marseille subsisteraient pour travailler plus étroitement avec le Conseil régional dont les compétences en matière scolaire se sont accrues ; soit une vraie intégration qui irait jusqu'à la création d'une nouvelle académie en PACA, tenant compte des spécificités de chacun et des personnels qui les composent.

« Je serai extrêmement vigilant à ce que les personnels de l'Education Nationale trouvent dans cette réorganisation de meilleures conditions de travail et que l'ensemble du territoire, de Menton à Avignon, de Hyères à Embrun reçoive la même attention du futur recteur », a affirmé Christophe Castaner.

Contrairement à ce que dit Christian Estrosi, ce rapprochement des deux Académies est le fruit de larges concertations. Cela s'inscrit depuis plusieurs mois dans plusieurs événements (Assises de l'éducation prioritaire, débat préalable à la loi de refondation de l'école de la République ou à la loi de l'enseignement supérieur...). Le texte prévoit même que « chacun des recteurs mène, en lien avec le préfet préfigurateur et les autres recteurs concernés, la concertation avec les organisations syndicales pour élaborer un projet d'organisation inter-académique, pouvant aller de dispositifs de coopération renforcée à une intégration conduisant à une fusion d'académies ».

Nous sommes loin de l'image clivante et mensongère qu'affiche le candidat de la droite extrême, qui démontre encore une fois qu'il n'a pas pris la mesure de ce qu'est une véritable action régionale. La région n'est pas la simple somme de territoires voisins, c'est une collectivité une et indivisible dans laquelle chaque citoyen est en droit d'attendre un traitement égal.

Or, le fonctionnement avec deux rectorats n'offre pas automatiquement ces garanties et complique la coopération avec la région. La proximité dans l'enseignement supérieur, nous la voulons par le maintien des IA dans chaque département. A terme, ce sera plus d'égalité entre tous les élèves de Provence Alpes Côte d'Azur, une action plus simple et plus claire et surtout une nouvelle organisation de l'Education nationale dans notre Région, pour être au plus près des besoins des habitants. Ce n'est pas seulement le nombre de recteurs qui est en question. C'est une formidable occasion à saisir pour réinventer l'organisation, territoire par territoire, en laissant une plus grande place aux projets des lycées, des collèges, des écoles, des enseignants.

Derrière le récent intérêt qu'affiche Christian Estrosi pour la Région, se cache en réalité la volonté de réduire l'ambition de notre région aux intérêts d'un territoire et de la carrière de son maire, quitte à ce que ce soit au détriment des habitants de PACA. Notre ambition est toute autre ! Nous voulons une région qui assure un équilibre entre compétitivité, innovation, solidarité et égalité réelle afin de donner à chacun sa place au sein de la communauté éducative, des territoires, de la société.

17 juin 2015


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

18/06/2015 08:27:06    

charlou lou  

Bonjour, certes il serait judicieux de n avoir qu une seule entité régulatrice , mais à terme ... "de Hyères à Menton" et autres extrémités territoriales, cela sera t'il traité de sorte que chaque personne devant interagir avec l,accadémie sera satisfaite?? Quand on voit aujourd'hui le souci qu on recontre juste pour demander une cpie d un examen passé il y a 20 ans.....
Bonne journée, cordialement, CDS...

Haut de page | Mentions légales | Plan du site