Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Dassault, Bechter, un scrutin à la corbeille

Dassault, Bechter, un scrutin à la corbeille

Après Serge Dassault, c'est au tour de son fidèle bras droit Jean-Pierre Bechter de se faire remonter les bretelles par la justice. Son élection à la mairie de Corbeil-Essonnes est annulée.

C'est l'histoire sans fin. Après Serge Dassault, c'est donc son second couteau Jean-Pierre Bechter qui perdrait son fauteuil de maire de Corbeil-Essonnes ?

Le 8 juin dernier, le milliardaire Serge avait été condamné par le Conseil d’Etat à quitter son maroquin UMP, qu’il occupait depuis 1995 ! Peine lourde pour faute lourde, puisque à trop aimer ses habitants, le vieux Dassault leur a acheté des voix…au moins me direz vous il l’a fait avec ses sous quand d’autres utilisent l’argent des impôts pour financer leurs propagandes (je pense à la lettre de Xavier Bertrand aux restaurateurs, annonçant la baisse de la TVA et proposant en PJ la carte de l’UMP)…

Le scrutin annulé, les Corbeil-Essonnais sont retournés aux urnes fin septembre 2009. Ce nouveau vote donna la victoire à l’ami Jean-Pierre, à seulement 26 voix d’écart avec le Parti Communiste. Mais, ayant constaté quelques anomalies dans le scrutin, PS, PC et Verts se sont dépêchés de déposer un nouveau recours, devant le Tribunal Administratif de Versailles cette fois.
Depuis octobre, le recours, on l’avait presque oublié. Y compris dans l’arène de l’opposition, où plus personne n’y croyait. Pourtant, le pré verdict est tombé lundi 22 mars. Et, surprise ! Le rapporteur public a demandé l’annulation des élections, Bechter n’ayant pu justifier ni son domicile à Corbeil, ni son vote.

Qui plus est, sur son bulletin de vote figurait le nom de Serge Dassault. Le juge, qui donne rarement tort au rapporteur public, a rendu sa décision vendredi 26 mars : scrutin annulé, encore.
Si retour aux urnes il y a, aura-t-il lieu avant l’été ? A priori non. Car le clan Dassault serait prêt à faire appel, histoire que monsieur Serge ait des chances de récupérer son maroquin, a-t-on appris de sources municipales. Avec le Conseil d’Etat en effet, Serge Dassault avait perdu pour un an son éligibilité. Une peine qui prendra fin justement, en septembre ! Belle date pour un nouveau scrutin.

Poireauter encore un peu, ce ne sera pas chose difficile pour monsieur Serge. Car bien que n’étant plus maire, il continue, quasi tous les samedis, à serrer les paluches sur le marché des Tarterêts. Et, cerise sur le Dassault, il a conservé son bureau à la mairie.


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

17/04/2010 22:40

Sara
Il y pire ailleurs et le pire n'est-ce pas Georges FRECHE que la commission de conciliation s'apprête peut-être à réintégrer au sein du P.S!? J'espère que ce pire ne se réalisera pas.

16/04/2010 11:29

Paola Valenti   
La politique qui donne la nausée.
Finalement c'est une chance de ne pas compter de milliardaires dans notre bon département !

Cordialement
Paola Valenti

 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site