Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

De qui se moque Christian Estrosi ?

De qui se moque Christian Estrosi ?

Plus de 440 M¤ de la Région pour 15 000 projets et 1M¤ prêté par l'Etat !

Un simple regard permet aujourd'hui de constater que depuis que Michel Vauzelle préside la Région, celle-ci a injecté très exactement 442 472 780 ¤ pour financer 14 490 projets ! Avec 44 M¤ pour la seule année écoulée.
Un prorata de 3500 ¤ par habitant. Et un effet levier considérable d'1 milliard et demi d'¤ mobilisé, considérant qu'il s'agit de subventions à hauteur de 30 % des actions menées. Des subventions qui n'incluent en rien les financements des établissements scolaires dépendants de la Région ainsi que du chemin de fer....

Nous sommes tout de même bien au-delà du million d’euro prêté par l’Etat, avec grande générosité, au Bassin Dignois… Une annonce renouvelée en ces termes par le ministre de l’Industrie, lors de sa venue sur le site d’Arkéma… « Avec Michel Mercier nous avons annoncé hier une enveloppe d’1 M€ dans le cadre du FNRT – Fond national de Revitalisation du Territoire – sur toute la zone d’emploi de Digne dont Château-Arnoux Saint Auban fait partie » ????

Question de journaliste : Quelle forme revêt cette aide ? Subventions ? Prêts ? Autres ?
Réponse du Ministre qui, victime d’un temps de flottement, d’une valse hésitation,  s’enquiert auprès de ses conseillers, pour finalement lâcher : le FNADT est une subvention (cf : les 600 000 € prévus pour la Zone Artisanale de la Cassine – sur les 6 M€ demandés), et le FNRT est un prêt !
Il fallait effectivement que ce soit dit.

L’Etat annonce donc, à grand renfort de presse, le prêt d’1 M€ là où le Conseil Régional avoue, dans la plus grande discrétion médiatique, qu’il a versé plus de 44 M€ au département ! En plus, je me demande si Château-Arnoux-Saint-Auban fait bien partie du Bassin Dignois et bénéficiera donc des quelques miettes lâchées.
C’est d’un mauvais goût…

Monsieur Estrosi le « ministre-ouvrier » !

Comme il était tout autant de mauvais goût de la part de Christian Estrosi de jouer au Ministre des Affaires Sociales, promettant quelques mesures d’accompagnement pour les futurs chômeurs. Nous attendions un vrai ministre de l’Industrie … « Je ne laisserai pas disparaître à petit feu, petit à petit ce lieu » a promis notre « ministre-ouvrier » assurant être là pour « témoigner de sa solidarité ». Parce qu’il l’avouait : pour lui  « la puissance d’une nation c’est son industrie», il se sent si proche des ouvriers d’Arkéma, il aime tant le discours du monde syndicale et puis il a son livre de route : « les mots « ouvriers, usine, industrie » ne doivent plus être des gros mots »…  que Philippe Bertrand, l’un des représentants syndicaux, n’a pu s’empêcher de lui proposer de prendre une carte de membre de la CGT !

Personne n’est dupe dans toutes ces promesses !
N’ayant pas eu droit à la parole, avec Jean-Louis Bianco, président du Conseil Général, nous avons, au sortir de la rencontre du ministre et des syndicats asséné quelques vérités. Que ce soit clair : toutes les annonces sont de fausses annonces !
-    Le Ministre nous annonce fièrement que l’Agence Française pour les Investissements Internationaux (AFII) a cherché des repreneurs pour Silpro : 19 relancés, 11 réponses négatives, 9 en attente… on le savait déjà depuis plusieurs semaines : où est la nouveauté ?
-    On nous annonce qu’Arkéma a promis15 M€ d’investissements pour le PVC Pâtes… rien de nouveau là non plus, sauf que le PDG Delaborde reprendra le ministre de volée « Quand on pourra, on doublera la capacité de production, mais pour l’instant, il n’y a pas de demande sur le marché » ! « On vous balade comme on nous balade, Monsieur le Ministre » lancera un représentant syndical.
-    Il nous annonce – se trompant sur la terminologie - que « le plan de sauvegarde s’appliquera à l’ensemble des salariés de la sous-traitance »… Il fallait entendre « Cellule de reclassement », ce qui finalement signifie qu’il n’y a aucune différence avec tout ce qui existe déjà et se fait partout en France.

Evidemment certaines questions taraudent : sera-t-il en mesure d’assurer que « ces engagements ne peuvent pas être du vent » lorsqu’il assure
-    qu’il « va s’appliquer à ce que les sous-traitants de la totalité du bassin, sans restriction géographique, bénéficie des mêmes mesures »
-    que « ce qui reste de financements, dans le cadre de la Convention signée avec Total, soit versé directement sur ce territoire »
-    que le reliquat prévu pour SILPRO de 500 000 € entre dans le cadre du fond de revitalisation ?
Quelques éléments donc, évoqués en direction des journalistes qui n’allaient pas suivre le cortège ministériel en direction de Malijai pour une réunion de soutien à la candidate des Régionales.

Là encore une question m’assaille : un ministre peut-il, dans le cadre du déplacement pour raison de campagne électorale, utiliser les deniers des contribuables afin de financer les hommes et les moyens nécessaires à sa protection ????? Je doute, je doute…
 

 

REVUE DE PRESSE

image

11/12/09


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

Les FINANCEMENTS DE LA REGION à la loupe

La Commission Permanente de Région du 07 décembre vient d’engager son soutien financier sur 135 projets à hauteur de 9 116 047 €, les secteurs les plus soutenus sont :

  • L’apprentissage 3 014 800  €
  • L’éducation 2 408 170 €
  • L’aménagement et les contrats de territoires à hauteur de 1 699 025 €
  • Le Foncier 395 738  €
  • Le développement économique 393 821 €
  • La solidarité 359 456 €

  • 46 dossiers concernent des associations pour un montant d’aide de 613 820 €

    Globalement, sur l’ensemble de l’année 2009 ce sont 1 258 dossiers représentant un total de 43 173 522 € de subventions que la Région a injecté sur le territoire départemental.
453 dossiers concernent les associations qui auront bénéficiées de financements à hauteur de 7 640 777 € soit presque 18 % des aides accordées en 2009.

Et depuis 1998 la Région aura injecté au profit de l’économie départementale  442 472 780 € en soutien à 14 990 projets, soit :

Plus de 40 millions d’Euros en moyenne par an, 3165 € par habitant.

Compte tenu d’un taux d’intervention Régional supérieur à 35 %, on peut estimer à 1,264 Md €, tous financements confondus, la masse financière engagée sur le département pour réaliser ces 14 990 projets.

image
image
image
image
image

Haut de page | Mentions légales | Plan du site