• Gêne éthique : Monsanto a falsifié ses données scientifiques !
  • Mise à jour 12/07/2011 11:37:10

Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Gêne éthique : Monsanto a falsifié ses données scientifiques !

Gêne éthique : Monsanto a falsifié ses données scientifiques !

lu sur le site ouvrir le champ des possibles

Tiruvadi Jagadisan, ancien directeur de Monsanto India, vient de déclarer que la firme Monsanto avait déjà fourni des "données scientifiques falsifiées" aux autorités indiennes pour obtenir des autorisations de mise sur le marché...

Depuis plusieurs semaines, un grand débat enflamme l'Inde : faut-il autoriser la commercialisation de l'aubergine génétiquement modifiée de Monsanto ? Devant le manque de données scientifiques fiables et les risques potentiellement induits par une telle culture, le gouvernement a décrété un moratoire. Depuis cette décision, les tenants du pour et les tenants du contre s'écharpent bruyamment.

L'annonce a fait l'effet d'une bombe : Tiruvadi Jagadisana bruyamment rallié les anti-OGM, précisant que son ancienne maison mère avait soumis "des données scientifique falsifiées" aux organismes gouvernementaux pour obtenir les autorisations de commercialisation de ses produits sur le territoire indien, rapporte India Today.

"Le Central Insecticide Board [organisme de sécurité sanitaire indien] était censé prendre ses décisions à partir de données spécifiques à l'Inde. Mais il s'est finalement contenté de données provenant de l'étranger, fournies par Monsanto. Ils n'ont même pas un tube à essai pour valider les données qui, parfois, ont été truquées" a déclaré l'ancien directeur, avant de continuer : "Je me suis retiré de la compagnie lorsque j'ai senti que Monsanto USA exploitait notre pays".

Les pro-OGM pourraient crier à la diffamation, mais ce n'est pas le cas. Invité à démentir l'information, un porte-parole de Monsanto a simplement répondu avoir "toute confiance dans la réglementation indienne, qui possède son système de contrôles et de mesures pour s'assurer de l'exactitude et de l'authenticité des données qui leur sont fournies". Ce qui n'est pas en soi un démenti, tout juste un passage de patate (OGM) chaude... La firme a en outre affirmé : "aucune plante biotech n'est autorisée sur le marché sans qu'elle subisse de sévères évaluations sur la sécurité des cultures".

Très sévères en effet : en général, les autorités se contentent de lire les conclusions des études des firmes semencières, sans même chercher à les vérifier. Et encore, il y a pire : les Canadiens, eux, se contentent de "s'attendre à" ce que Monsanto ait réalisé des études scientifiques... sans même chercher à se les procurer !


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

30/03/2010 10:21

lyliane pascal
j'ai le DVD je suis attérré et impuissante il est évidant de ne pas acheter tous les produits du groupe,se sont des assasins depuis des générations que faire !!!!!! 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site