Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Insécurité... " un tout petit rien, un incident, une bêtise..."

Insécurité... " un tout petit rien, un incident, une bêtise..."

A entendre Brice Hortefeux faire le bilan de la nuit de la Saint Sylvestre, on songe à James, le valet modèle de Mme La Marquise dans la célèbre chanson éponyme.
1137 !
1137 voitures brûlées... C'est un tout petit rien, un incident, une bêtise !

C’est 10 de moins que l’année dernière ! Soit une diminution de : 0,8795 % ! Moins de 1% ! Une telle baisse, ô combien significative, est un brillant succès pour un ministre, dont les talents pour manipuler les statistiques n’ont rien à envier aux méthodes utilisées par les ministres les plus zélés de l’ex Union soviétique.

La ficelle est ici tellement grosse – le bilan fait par le ministre est encore à ce stade provisoire et ressemble surtout à du bricolage - que l’on frise le ridicule ! Plutôt que d’extension (dans certaines villes de province comme à Toulouse ou à Nantes, le nombre de véhicules incendiés a augmenté selon les chiffres fournis au journal Le Monde le 2 janvier par des services de police), le ministre de l’Intérieur préfère utiliser le terme de « diffusion »…

On se doute que ses conseillers en communication ont dû réfléchir longtemps avant de trouver une formule digne du registre de la langue de bois et propre à atténuer la réalité du phénomène. La réalité, c’est pourtant celle d’une délinquance qui n’a pu être enrayé contrairement aux déclarations tonitruantes de Brice Hortefeux dont le mauvais bilan est à l’image de l’échec de la politique menée depuis l’élection de Nicolas Sarkozy.

Augmentation des violences physiques faites aux personnes, regain de tensions dans les cités, détérioration des conditions de travail des policiers, mis continuellement sous pression alors que leurs effectifs diminuent, révision à la baisse du déploiement des unités territoriales de quartiers censées remplacer la police de proximité supprimée par Nicolas Sarkozy : voilà les vrais résultats de la politique de sécurité intérieure menée par la droite depuis qu’elle est au pouvoir !


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

18/01 10:59

coll jaime    
ce cher ministre ce rand compte de la perte de la voiture pour un ouvrier ? quand a la violence depuis un certain ministre a la cakcher la baisse ? est en hausse constante salut a sa majeste SARKO 1

13/01/2010 18:16

Sandrine   

"Comme l’an passé, la communication, en deux temps, du gouvernement sur les « incidents » émaillant la nuit du réveillon, paraît soigneusement pensée en fonction de médias qui, bien que potentiellement échaudés par l’expérience de la Saint Sylvestre 2008, paraissent prendre goût à l’eau froide, et ne lui opposent aucune résistance.

La recette est simple (et peut servir en d’autres occasions) : publier un communiqué triomphant le matin, attendre que les grands médias le reprennent en chœur, laisser infuser quelques heures. Retarder ainsi d’autant la publication d’éventuelles mauvaises nouvelles… Cela présente en effet quelques avantages : l’intérêt s’émousse, les chiffres se confondent, et les journalistes ayant bien souvent de grandes réticences à se dédire, ils contribueront à étouffer, en toute indépendance, le second communiqué de malheur. "

En savoir plus sur l'observatoire des médias : http://www.acrimed.org/article3287.html

 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site