Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

J'aurai deux candidats de l'extrême-droite face à moi

J'aurai deux candidats de l'extrême-droite face à moi !

Suite aux propos de Christian Estrosi, sur une « troisième guerre mondiale » qui s'organiserait dans les souterrains français, je n'ai pas d'autre réaction que celle de dire que les électeurs de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur auront à choisir entre deux candidats aux idées d'extrême-droite et un candidat porteur d'idées nouvelles d'une gauche rassemblée autour d'un projet régional. 

Les médias ne cessent de parler d'un duel entre Estrosi et Le Pen… ils ont raison. Il y a bien un duel… mais pas entre Estrosi et Le Pen ! Il y a, il y aura un duel entre l'extrême-droite et la gauche que je représente ! Un duel d'idées, de fond, de projet… pour une région plus juste, plus solidaire ! 

Christian Estrosi joue sur la peur, la stigmatisation et l'appel à la haine entre les individus. Il va même jusqu'à recycler les propos du député européen du Front national, Aymeric Chauprade, pour toucher cet électorat. C'est lamentable ! L'eurodéputé avait dit, en janvier dernier, « la France est en guerre contre des musulmans […] une cinquième colonne puissante vit chez nous et peut à tout moment se retourner contre nous en cas de confrontation générale ». Marine Le Pen, présidente du Front national, avait même sanctionné ces propos en lui retirant la tête de la délégation FN au parlement européen… mais il est vrai que Marion Maréchal Le Pen, elle, les avait relayés. L'un copie, l'autre diffuse.

Alors, je souhaite interpeller Nicolas Sarkozy, président de l'UMP. Oserez-vous sanctionner votre candidat en région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour ces mêmes propos ? 

Si tel n'est pas le cas alors, il est clair que les Républicains capitulent déjà. 

J'en appelle aussi à Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, pour nous dire s'il se retrouve dans cette ligne politique pour les prochaines régionales.


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site