Articles

Presse, vidéos
Mise à jour le 24 avril 2017  

Agenda

 

La lettre du député
Rentrée 2016   

Vidéos

 

 

Liens


Assemblée Nationale
Ville de Forcalquier
Pays de Haute-Provence
Communauté de communes Pays de Forcalquier - montagne de Lure
Blog de Gilbert Sauvan
Facebook de Jean-Yves Roux

Sarkozy limoge son conseiller diversité et vire idéologiquement sur la diversité

Sarkozy limoge son conseiller diversité et vire idéologiquement sur la diversité.

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, vient de limoger son conseiller à la diversité, Abderrahmane Dahmane.

Abderrahmane Dahmane s'était fait le relais publiquement de tous ceux qui s'inquiètent de la stigmatisation croissante des minorités et en particulier des Français musulmans, stigmatisés par le débat actuel sur l'Islam.

Un débat aussi inutile que dangereux, dans un contexte marqué par une forte poussée de l'extrême-droite dans les sondages. Mais un débat qui trouve sa place dans la stratégie d’un Nicolas Sarkozy convaincu qu’il ne sauvera son siège (si peu saint) qu’en provoquant un nouveau 21 avril à son profit.

Comment ne pas comprendre le malaise exprimé par Abderrahmane Dahmane? Ce malaise est bien celui de nos compatriotes musulmans, des Français de la diversité en général, et de beaucoup d'autres, devant les campagnes répétées qui sont menées à leur encontre dans notre pays.

Abderrahmane Dahmane réagissait par ses déclarations au geste fort du responsable UMP Abdallah Zerki, qui venait de découper sa carte UMP aux ciseaux devant les caméras de télévision, en appelant tous les musulmans de l'UMP à l'imiter.

Du coup Abderrahmane Dhamane n’est pas non plus resté sans voix. Même si ce dernier s’était montré plutôt timide vis à vis du débat sur l’islam, jeudi il s’en est pris à l’UMP déclarant  « L’UMP de Copé, c’est la peste pour les musulmans «.

Tout en appelant ses coreligionnaires à « ne pas renouveler leur adhésion » au parti, il a par ailleurs critiqué les intentions du débat sur l’islam « ce débat, voulu par Nicolas Sarkozy pour la défense des musulmans, a été dévié parce qu’à l’UMP il y a des gens très proches du Front national ». Propos qui lui ont valu d’être licencié…

Abderrahmane Dhamane ne semble pas avoir digéré son limogeage et invite tous les musulmans à voter contre l’UMP lors des prochaines élections. Il déclare :
« j’appelle à voter massivement contre l’UMP, à commencer par les élections cantonales. Tant que Copé sera à la tête de ce mouvement, je m’en désolidariserai complètement. Et le 5 avril (jour de la convention sur l'islam de l'UMP) il y aura de grandes manifestations partout pour dire non aux discriminations, non aux stigmatisations, non aux boucs émissaires. Nous ne laisserons pas faire cette mascarade. »

Comme en témoigne la côte de popularité de Nicolas Sarkozy, les attaques incessantes de l’UMP contre l’islam  exaspèrent les citoyens français qui sont beaucoup plus préoccupés par le prix de l’essence que par la langue utilisée pour le prêche du vendredi. Mais une chose est sùre, ces polémiques ont pour l’instant pour effet de provoquer le réveil des musulmans, même ceux que l’on penser les plus souple (ou proche du pouvoir) prennent la parole !
Plus grave cela confirme le revirement idéologique de Nicolas Sarkozy sur la diversité.

Il faudra bien d’une manière ou d’une autre rappeler à Nicolas Sarkozy qu'il a aussi été élu avec les voix des minorités, auxquelles il avait beaucoup promis. On voit bien l'urgence et la gravité de la situation, car une députée UMP peut proposer en toute impunité de mettre "à la mer" les immigrés, tandis que l'Elysée limoge son unique conseiller à la diversité...


Partager

Vos commentaires


Merci pour vos questions et commentaires

Nom ou pseudo
Email
Inscription mailing list
Votre question ou commentaire
 
 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site